< Retour

Actualités Making Of T.2

Making-of de Julius II : Thimothée Montaigne commente la réalisation d’une planche 1/2

Posté par Glénat le 19 novembre 2012 à 6:50

Thimothée Montaigne, dessinateur du deuxième opus de Julius, commente la réalisation de la page 19 de l’album.

Ça tombe bien, cette page 19, c’était la planche-test que j’ai réalisée à la demande d’Alex Alice, qu’il a choisie pour voir comment je m’en sortais sur les personnages.

Julius II – Page 19 version finale

La réelle complexité sur ce type de page, c’est de réussir à faire en sorte que la lecture soit fluide, de hiérarchiser les interventions des personnages. Quand il y en a beaucoup, il faut faire des choix pour que les protagonistes soient mis en valeur, qu’ils apparaissent au lecteur dans le bon ordre. Quand Saul présente ses proches dans la dernière case, par exemple, l’encrage et la composition de la case appuient bien sur lui. Il faut que ce soit évident. C’est une planche où il y avait des attitudes assez subtiles , un gros travail sur les expressions.

Julius II – Page 19 story board

Il y avait un autre défi au niveau du décor et de l’ambiance du village. On voit bien sur le story-board que c’est seulement suggéré par l’esquisse d’Alex Alice, or il m’a fallu réussir à dépeindre un village paisible un peu à l’image de la Comté dans le Seigneur des Anneaux ! Il y avait aussi un élément qu’il fallait que j’intègre au décor : la place du village avec l’arbre sur la pierre, qu’on voit case 9. C’est un détail qu’on retrouvera plus tard dans la série, et qui servira d’élément de reconnaissance pour le lecteur.

Julius II – Page 19 crayonné

Au cours de l’album, on sent l’intensité dramatique monter par le biais de la couleur (réalisées François Lapierre, NDE) et éventuellement par l’encrage qui se durcit par endroits. Sur cette planche, on est au début de l’épopée : il fait encore bon vivre, ils sont contents d’entamer leur quête et n’ont pas peur de quitter leur coin de paradis. Mais ça ne va pas durer…

Be Sociable, Share!

Soyez le premier à laisser un commentaire

Laissez une réponse