Julius IV : en librairie le 1er avril 2015

501 JULIUS T4[BD].indd

À l’origine du mythe, il y a toujours un mensonge…

Remis de ses blessures, Julius reprend la quête du Troisième Testament au fin fond de l’Orient. Gravissant une montagne sacrée, il en redescend avec un rouleau bardé de sept sceaux sur lequel serait inscrite la parole divine. Seul son ami, le « Sar Ha Sarim », est digne de l’ouvrir. Mais l’ancien esclave, revenu en Judée, a décidé de prendre les armes et de mener son peuple contre l’armée romaine. Alors que dans le ciel se dessine une comète en forme de sabre, il enchaîne les victoires et se convainc à nouveau de sa mission divine. Livia, la fille de Julius qui est devenue l’amante de Sayn, le met en garde : trop de sang a déjà été versé. S’il continue dans cette voie, il précipitera la ruine de son peuple !

Robin Recht

Dédicace exceptionnelle au Virgin des Champs-Élysées

Posté par Glénat le 24 septembre 2010 à 11:02

Le mercredi 29 septembre aura lieu une dédicace exceptionnelle des trois auteurs du Troisième Testament – Julius Livre 1.

Alex Alice (histoire, scénario, storyboard et couverture), Xavier Dorison (scénario, concept original) et Robin Recht (dessinateur) signeront l’album au Virgin des Champs-Élysées à partir de 18h.

Un ex-libris collector sera offert pour l’achat de l’album (dans la limite des stocks disponibles).

Virgin Mégastore
60 Avenue des Champs-Elysées
75008 Paris

Retakes p.56 : les étapes de réalisation d’une planche 1/4

Posté par Glénat le 23 septembre 2010 à 3:05

Robin Recht, le dessinateur de Julius, répond à nos questions et nous fait découvrir le making of de la série.

______________________________________________________________________

Tu as choisi de nous parler de la planche 56 : pourquoi cette planche en particulier ?

Tout simplement parce que c’est une de celles où il y a eu le plus de retakes (NDLR : de différentes versions) entre la version d’origine et celle de l’album, une de celles sur lesquelles nous avons rencontré le plus de difficultés !

Page 56 - Version de l

La difficulté vient du fait qu’elle contient beaucoup de gros plans, et qu’il y a donc beaucoup d’émotions à faire passer. Or, personnellement, je me sens plus à l’aise sur des grands plans panoramiques

Pour quelles raisons reviens-tu sur un dessin ? Est-ce le fond ou la forme qui est le plus souvent en cause ?

C’est la correction du dessin qui vient en premier lieu.

Par la suite, nous travaillons sur les intentions, et c’est un point plus délicat à aborder, car plus subtil. Je reste en lien quasi permanent avec Alex Alice pour être en accord avec ses ambitions narratives. Souvent, le dessin est bon mais l’expression n’est pas celle souhaitée !
(suite…)

Page 5 sur 7« Première page34567